Notre actualité

Découvrez les tendances du marché, nos derniers communiqués de presse et nos nouveaux développements et services.

Franck Gil, Directeur de projet Docoon

Témoignage de Franck Gil, Directeur de projets chez Docoon

Franck Gil est le Directeur de projets de Docoon, la nouvelle entité issue du Groupe Odyssey Messaging et de ses marques DPii Télécom & Services et Docoon. Homme clé du développement produit/solution, il coordonne aujourd’hui l’ensemble des équipes développeurs Docoon. Son témoignage est d’autant plus intéressant qu’il a fait partie de l’aventure Odyssée Messaging depuis les débuts, embauché alors en tant que simple développeur. Zoom sur le poste stratégique d’un professionnel qui a su évoluer avec l’entreprise, une parole rare et précieuse

Bonjour Franck, pouvez-vous expliquer en quoi consiste votre poste au sein de Docoon ?

Franck Gil : Ma fonction de Directeur de projets se résume essentiellement à encadrer des équipes de développeurs. C’est avant tout un rôle managérial, la technique est secondaire. Je coordonne l’ensemble des équipes développement, en Front et Back-office, les chefs de projet et les testeurs.

Outre ma casquette technique qui est de livrer de nouvelles fonctionnalités, je travaille en lien étroit avec les équipes support qui me remontent parfois certains bugs rencontrés par les clients : je leur fournis les outils dont ils ont besoin. Je suis aussi l’interlocuteur des équipes infrastructures qui gèrent le support physique sur lequel tournent nos solutions (machines, serveurs, réseau, Internet). Enfin, je fais aussi le lien avec les commerciaux et les responsables produit qui remontent les souhaits d’évolution fonctionnelle des clients.

On pourrait dire que je suis la partie immergée de l’iceberg « équipe développement  » ! J’évolue au carrefour de la technique et de la relation client.

Par exemple, je suis très présent au démarrage d’un projet, chez le client, lorsque nous coconstruisons une solution avec lui. Une fois la solution installée, je peux être sollicité par nos équipes support qui sont en relation avec les utilisateurs finaux du produit.

Aujourd’hui chez Docoon, je dirige les équipes qui travaillent à la refonte d’une nouvelle solution qui va offrir à nos clients le meilleur des 2 mondes : celui du messaging et de la dématérialisation, au sein d’une plateforme unifiée. Pour réaliser ce pari, nous sommes montés en compétences sur de nouvelles technologies : Microsoft Azure pour le cloud, GraphQL pour le développement de nos API, et React pour le Front-office.

Comment organise-t-on le travail de développement sur une nouvelle offre ?

F.G. : Nous utilisons des outils et des méthodes comme SCRUM. C’est une méthode qui fonctionne en « escargot ». On se fixe un objectif lointain qui est le projet. Entre le moment où on démarre et l’atteinte de l’objectif, les équipes de développeurs produisent des livrables à intervalles réguliers qui sont ce qu’on appelle des « SPRINTS », en général de 3 semaines. L’objectif est de progresser à l’issue de chaque sprint vers une solution encore plus fonctionnelle, et ainsi de suite, jusqu’à l’atteinte de l’objectif final.

Cette technique possède un gros avantage, à chaque sprint ou étape, nous reconfrontons le besoin initial au(x) besoin(s) actuel(s), ce qui évite de se retrouver avec un produit fini qui ne correspond plus aux attentes des utilisateurs et du marché. Vous savez, un développeur informatique n’aime pas changer ce qu’il a déjà développé !

Une autre méthode de travail que nous utilisons est la CI/CD, grâce à laquelle nous faisons de l’intégration et du développement continus. À chaque tâche effectuée, le développeur publie sa modification dans notre outil de centralisation des codes sources, la publication entraîne alors un mécanisme de compilation et de test. Si le test est positif, alors la modification est automatiquement déployée dans un environnement recette, avant d’être intégrée en production pour nos clients. Nous gagnons donc du temps entre le moment où nous développons une fonctionnalité nouvelle et celui où nous la rendons disponible pour la Direction ou l’équipe commerciale. Auparavant, pour arriver au même résultat, le processus était plus complexe avec une personne supplémentaire pour faire l’interface. Du coup, les retours du terrain remontent plus vite, ce qui nous permet d’être plus réactifs et de proposer un produit qui correspond le mieux aux attentes du demandeur/client.

À vous entendre, je sens que vous accordez beaucoup d’importance à la satisfaction client ?

F.G. : Oui. C’est inscrit dans notre ADN, et ce depuis mes débuts avec Odyssey Services !

Nous avons rarement travaillé en mode R&D, qui consiste à concevoir une solution issue d’une réflexion interne pour ensuite la confronter au marché. Nous adoptons la démarche inverse : nous écoutons le marché pour récolter le besoin, et c’est seulement à partir de là que nous construisons un produit. Alors, évidemment, l’écoute du besoin et la satisfaction client sont une priorité.

Je souligne aussi que nous travaillons main dans la main avec nos partenaires pour faire évoluer notre offre. Côté messaging, qui est mon domaine de compétences premier, nous travaillons avec Manpower, Carrefour qui fait du retrait alimentaire en utilisant nos serveurs. Pour la partie dématérialisation, nous collaborons avec Yooz et Toshiba qui distribue et revend nos solutions. Mes équipes et moi-même intervenons aussi comme conseil. Nous aidons nos clients à construire une solution sur mesure, adaptée à leurs problématiques.

Nous accompagnons nos clients dans le changement en intervenant en amont pour coconstruire une solution adéquate.

Précisons-le, bien avant Docoon, vous faites partie d’une aventure débutée en 2007 ?

F.G : Tout à fait, j’ai dû être le 1er salarié embauché par Odyssey Services en 2007 ! 15 ans déjà… L’entreprise a d’abord fusionné avec Alliance MCA dirigée par Laurent Mezrahi qui a pris ensuite la direction d’un ensemble rebaptisé Odyssey Messaging. Que ce soit avec Alliance MCA, puis DPii Telecom & Services qui nous a rejoint plus récemment, nous partageons la même vision du business : coller d’abord aux attentes et besoins des clients.

Comment votre métier a-t-il évolué au cours de ces années ?

F.G. : J’ai démarré comme chef de projet chez Odyssey Services en mode startup. C’était une période euphorique, puisque nous devions livrer une solution à des clients qui nous attendaient… Je me souviens des jauges mesurant le niveau de trafic entrant sur notre système augmenter en direct, c’était grisant ! En 2010, nous avons passé une seconde étape majeure lors de la fusion avec Alliance MCA. Nous avons fusionné 2 systèmes différents, intégré des clients avec des profils différents, plus « marketing », avant de repartir en croissance avec l’absorption de DPii Télécom & Services.

Aujourd’hui, c’est un peu comme si nous repartions de zéro avec des équipes étoffées et de nouvelles technologies pour offrir à nos clients des offres conjointes entre solutions de dématérialisation et messaging. Le futur s’écrit maintenant et il est excitant !

À titre personnel, c’est un sacré parcours. Comment avez-vous évolué ?

F.G. : Dès mes débuts chez Odyssey Services, nous avons dû recruter rapidement pour répondre à la croissance forte du marché. Bien que développeur informatique, je me suis rapidement aperçu que je préférais encadrer et gérer une équipe. C’est pourquoi dans mon parcours, j’ai œuvré pour évoluer vers des fonctions de management. L’aventure Odyssey m’a donné les moyens de concrétiser cette ambition. D’ailleurs, j’essaie de ne plus faire, de laisser faire…

Que voulez-vous dire par « j’essaie de ne plus faire » ?

F.G. : Mon évolution vers le management n’a pas été simple.

Au début, j’avais toujours envie de continuer à mettre les mains dans le cambouis. Odyssey et maintenant Doccon m’ont justement appris à lâcher prise, à faire confiance aux équipes.

D’ailleurs, je continue à apprendre. Je suis papa de 2 jumeaux depuis peu. J’ai pu aménager mon emploi du temps en conséquence en travaillant à mi-temps. Et là, je n’ai plus le choix… Il m’est impossible de tout faire ! Cette contrainte m’a permis de prendre encore plus de recul. Je me suis focalisé sur la coordination des équipes, et je me suis aperçu que ça fonctionnait très bien ainsi ! Vous savez, les techniciens ne sont pas très bavards 😆, mon rôle consiste aussi à fluidifier la communication dans les équipes.

Qu’avez-vous envie de retenir de l’aventure « Odyssey », quelle est votre plus grande fierté ?

F.G. : D’avoir réussi à construire une équipe qui est presque autonome. J’ai formé des collaborateurs pendant 4-5 ans qui peuvent me remplacer sur la partie développement. J’ai construit une équipe avec qui je me sens bien et qui me surprend : je peux lui déléguer en toute confiance l’ensemble des tâches techniques.

Si vous deviez citer des mentors, qui seraient-ils ?

F.G. : Le 1er est Arnaud Gaudillere, l’ancien fondateur et directeur technique de la société Odyssey Services. J’ai appris énormément de choses à ses côtés. Surtout, il m’a fait confiance pour passer de développeur à chef de projet et me confier ensuite la R&D.

Le second est Laurent Mezrahi, le président CEO d’Odyssey Messaging. C’est une personnalité remarquable par sa faculté à faire avancer les hommes et l’entreprise sans à avoir à taper du poing sur la table. C’est quelqu’un capable de fédérer les équipes et qui exerce un leadership inspirant !

Avec le recul, vous avez qui avez vécu toutes ces étapes jusqu’à la création de Docoon, y a-t-il un fil conducteur ?

F.G. : Oui.

Nous sommes une entreprise « customer-centric », orientée client. Nous partageons une culture d’entreprise basée sur la satisfaction client. C’était présent dès le début et nous continuons sur cette voie. Puis, la qualité des produits que nous fournissons. Nos clients et le marché ont évolué, mais ces 2 valeurs font profondément partie de notre identité.

J’insiste sur la qualité. Nous mettons en place des règles et des normes dans nos process pour être très rigoureux et délivrer des produits qui respectent les standards du marché. Je pense notamment à la norme ISO27001 pour la facture électronique. N’oublions pas que nous sommes une Entreprise de Service Numérique qui propose aux Pme, Eti et Grandes Entreprises de digitaliser et sécuriser leurs flux d’informations. Nos solutions garantissent le plus haut niveau de qualité, sécurité et conformité.

Et vous en êtes, en quelque sorte, le dépositaire ! Franck, je vous remercie pour cet entretien passionnant !

Inscrivez-vous à la
newsletter Docoon

Restez au courant des dernières actualités, nouveautés...

Inscrivez-vous à la newsletter Docoon